image Facebook : des métriques précises pour les campagnes de marketing vidéo image Quel est le meilleur format vidéo pour le web ?

Segments vidéo : le futur de la distribution audiovisuelle

fragment video illustration

La chaîne de TV américaine CNN, a récemment dévoilé son application CNNx qui consiste à exploiter des segments vidéo pour créer une expérience interactive et enrichies de télévision. CNNx est une application prévue pour iPad et set-top box qui donne accès aux dernières 24h des programmes de la chaîne CNN (on peut voir le teaser ici). L’application est une sorte de console qui permet d’accéder aux contenus de la chaîne, de manière totalement délinéarisée, contrairement à la TV. Une timeline horizontale placée sous la vidéo permet de naviguer d’un sujet à l’autre. La sélection d’un sujet s’enrichit automatiquement de textes, d’images et de commentaires issus des réseaux sociaux.

Le futur de la distribution vidéo : les segments vidéo

La segmentation vidéo consiste à découper les contenus audiovisuels en unités thématiques de courte durée. Ce format court ouvre de nouvelles perspectives et pourrait bien de modifier profondément les modes de diffusion des vidéos dans les prochaines années. CNNx utilise ce format pour enrichir son flux d’actualités. Chaque utilisateur peut choisir un sujet particulier dans le flux. La sélection d’un segment vidéo déclenche automatiquement une curation de documents multimédia connexes qui viennent enrichir et approfondir le sujet. L’utilisateur peut ainsi compléter l’information, selon son gré. L’expérience utilisateur devient unique.

Dans le domaine de la vidéo du format court, Twitter exploite déjà ce principe avec son application Vine. Vine permet de créer des vidéos d’une durée maximale de 6 secondes à partir d’un mobile. La particularité de l’appli est de générer une vidéo en boucle à la façon d’un GIF animé. Vine est très rapidement devenu une référence du partage de vidéo en UGC (user generated content).

Vine est à la vidéo ce que Twitter est au texte.

Avec l’engouement des vidéos de format court (ou segments vidéo) on peut imaginer dans un futur proche que le partage d’une portion de vidéo se généralise. Par ailleurs, en couplant des flux audiovisuels de sources multiples (vidéo et radio) avec du texte, des images et les commentaires des réseaux sociaux, on voit se profiler des revues de presse personnalisées et automatisées ! La vrai question maintenant est de créer des descripteurs de contenus suffisamment riches pour créer des liens entre les différentes sources de médias.

Les trois avantages des vidéos au format court

  • Réduire les coûts de production
  • Augmenter le taux de lecture
  • Faciliter la diffusion sur les mobiles et tablettes (diminution de la bande passante)

L’impact marketing des segments vidéo

La segmentation des contenus est une clé pour atteindre une audience qui devient de plus en plus mobile et consommatrice de contenus personnalisés et regardés à temps choisis.

new-york-times-nytimes-buildingPendant des décennies, les modes de consommation des media ont été définis par des plateformes de distribution statique qui imposaient comment l’information devait être ingérée. Aujourd’hui, le Web montre que l’interactivité est entrain de changer cela, avec des conséquences non négligeables sur la restructuration de la chaîne de valeur. À ce propos on pourra lire le rapport alarmant sur l’état de la stratégie numérique du New York Time  « The leaked New York Times innovation report is one of the key documents of this media age » qui a fuité sur buzzfeed le 15 mai dernier.

Le projet CNNx démontre comment les média s’adaptent aux nouveaux usages. Ces dernières années ont simplement vues les médias tenter de récupérer l’audience connectée en leur proposant une copie de leur contenus sur le web (voir article précédent de ce blog : TV connectée : le « grand écran » est mort. Vive le multi écran !). Désormais les développements évoluent pour répondre à un besoin de consommation et non plus de distribution. On le voit bien avec le Kindle d’Amazon qui l’a beaucoup fait évolué en intégrant de l’information contextuelle de référence pour les ebooks et les films.

Pour les professionnels du marketing, ce nouveau mode d’accès aux médias à la demande ouvre de nouvelles perspectives de publicités natives. Si l’utilisateur peut jouer avec les contenus media, ils peuvent aussi le faire plus facilement avec des contenus commerciaux. Traditionnellement, la publicité s’est toujours alignée sur des modes de consommation des médias où les formats d’affichage viennent interrompre l’expérience utilisateur. Avec la délinéarisation des contenus et l’interactivité, une nouvelle expérience des média est entrain de naitre. Le marketing devra réinventer ses messages pour les intégrer parfaitement dans le contenu, mais aussi dans le mode d’utilisation des médias. En somme, les professionnels du marketing vont donc devoir penser « natif » dans le contenu mais aussi et surtout dans l’expérience.


Recevez les nouveaux articles par email !

(Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Garanti sans Spam.)


 

À propos Stéphane
Expert de la diffusion des savoirs en vidéo : stratégie, techniques et solutions. #video learning # adaptive learning
À propos
Jeune Entreprise Innovante, Kalyzée est une entreprise de technologie qui conçoit, développe et commercialise des solutions audiovisuelles d'enregistrement et de diffusion (streaming) pour le marché des professionnels de la formation, de la collaboration et de l'événementiel.
Découvrez notre newsletter